AlbaLearning - Audiolibros y Libros - Learn Spanish

| HOME | AUDIOLIBROS | AMOR | ERÓTICA | HUMOR | INFANTIL | MISTERIO | POESÍA | NO FICCIÓN | BILINGUAL | VIDEOLIBROS | NOVEDADES |


Ramón Gómez de la Serna en AlbaLearning

Charles Nodier

"La maison du lac"

Biografía de Charles Nodier en Wikipedia

 
 

La maison du lac

OBRAS DEL AUTOR
Español
El tesoro del diablo
La casa del lago
Historia de un marido asesinado
Historia de una condenada...
Francés
Le trésor du diable
La maison du lac
Histoire d'un marí assassiné
Histoire d'une damnée qui revint après sa mort
 

ESCRITORES FRANCESES

Alphonse Daudet
Alejandro Dumas
Alfred de Musset
Antoine de Saint Exupéry
Anatole France
Arthur Rimbaud
Catulle Mendes
Charles Baudelaire
Charles Nodier
Charles Perrault
Colette, Sidonie Gabrielle
Émile Zola
François de la Rochefoucauld
Frédéric Mistral
Honoré de Balzac
Jean de la Fontaine
Jules Renard
Guillaume Apollinaire
Guy de Maupassant
Marqués de Sade
Remy de Gourmont
René Descartes
René Maizeroy
Reverdy, Pierre
Verne, Julio
Victor Hugo
Voltaire

 

LE PUEDE INTERESAR
Cuentos de Amor
Literatura Erótica
Textos Bilingües
 

Me promenant sur le lac de Genève, je vis en passant devant un vieux château abandonné, la terreur peinte sur le visage de mon batelier, qui fit force de rames pour gagner le large. Qu’avezvous, lui dis-je ? – Ah ! monsieur, laissez-moi fuir au plus vite ; voyez ce fantôme qui est à une croisée et qui me menace. Je vis en effet un spectre qui faisait des signes menaçants. – Voilà qui est plaisant ! raconte-moi donc ce qui se passe d’extraordinaire dans ce château ? – Monsieur, reprit le batelier, j’étais autrefois pêcheur et très intrépide, mes camarades m’avaient dit cent fois : Honoré, n’approche pas du vieux château ; quoique le poisson y soit très abondant, ne te laisse point tenter, tous les revenants de l’autre monde l’habitent. Je méprisai leurs conseils et trouvant mes filets toujours garnis, je revenais tous les jours dans ce fatal endroit ; j’avais vu plusieurs fois des apparitions, mais je m’en moquais et de dedans ma nacelle, je narguais les revenants.

Un soir, soir funeste ! que je tirais ma seine, jevois un fantôme épouvantable marcher sur le lac,je n’en fus pas effrayé, et je saisis mon avironpour repousser le spectre, (c’est le même quevous venez de voir) mais ô terreur ! le monstresecoue son bras et il me fait voir une flamme qui éclaira tout le lac: dans le même instant il remplitma barque de reptiles ; le feu sortait de sabouche, de ses narines, de ses yeux, et sa voix était semblable au tonnerre. Cependant d’unemain vigoureuse il saisit mon bateau et le fitdisparaître en un clin d’œil : comme toute mapetite fortune sombrait, j’entendis le fantôme quidisait: Téméraire, l’enfer va te recevoir, que cetexemple apprenne aux faibles humains à nejamais lutter contre les esprits infernaux.

Cependant je nageais de toutes mes forcessans savoir où j’allais, heureusement pour moi jerencontrai un pêcheur qui me recueillit, me fitrevenir à la vie, (car j’étais tombé presque mortdans son bateau) et me conduisit chez moi. Hélas ! je fus sauvé, mais ma barque, mes filets,et mon jeune frère, tout périt.

Voilà, monsieur, ce qui m’est arrivé, aussin’approché-je jamais de ce maudit château sansun ordre exprès des voyageurs.

Depuis ce temps je mène une triste existence,je suis domestique, tandis qu’avant je gagnaisbien ma vie, et celle de ma pauvre famille.

– Mon ami, je suis fâché de ton malheur;néanmoins je veux aller voir ton spectre. – Le cielvous en garde, monsieur, vous n’en reviendrezpas vivant. – Viens-y avec moi ? – Non ! j’ai euune trop bonne leçon. – Eh bien ! débarque-moi.– Pour Dieu, ne faites pas cette folie. – Marchetoujours, débarque-moi. – Soit, je vais vousattendre à quelque distance.

Me voilà au commencement de la nuit au pieddu donjon. J’étais armé jusqu’aux dents, noncontre les revenants ; je n’y croyais point, maisdans la crainte de trouver des habitants de cemonde occupés à toute autre chose qu’à prierDieu. J’entre, tout est tranquille dans le château,j’allume de la chandelle, je me promène partout, je vois tout en ordre, je m’installe dans unechambre, mes armes sur une table, j’attendsl’ennemi de pied ferme.

Je commençais à croire que les diables ou lesesprits me respecteraient, lorsque j’entendistomber quelque chose de la cheminée, je me lèvepour voir, c’était une tête de mort, un momentaprès une jambe suivit, ensuite des bras et enfinle reste du cadavre. Oh ! oh ! me dis-je, il ne faitpas bon ici ; ces esprits font autre chose que peur.Je songeais à me retirer, lorsqu’un bruit dechaînes se fit entendre, j’écoute, et bientôt je voismon spectre, qui m’adresse ces paroles :Incrédule, ne te suffisait-il pas du terriblechâtiment de ton batelier ; devais-tu venir danscette maison ?... Téméraire, tremble, tout l’enferest déchaîné contre toi. Je ne perds point la tête,je fais feu sur le fantôme ; il se rit de ma colère,et ayant fait un signe, une multitude de démonsaccoururent dans l’appartement. Ils faisaient unvacarme horrible. Je fuis de cette mauditechambre, je gagne un escalier, je monte, je meprécipite dans une autre, j’y trouve un spectreenveloppé d’un linceul tout dégoûtant de sang; je fuis de nouveau, des milliers de squelettes meretiennent avec leurs mains décharnées ; je coursdessus le sabre à la main, mes coups sont de nuleffet, un spectre monstrueux veut se jeter sur moi,je l’évite, je me sauve ; mais je ne sais bientôtplus où aller, une fumée épaisse et infecte remplittoute la maison : sans cesse harcelé par unearmée de fantômes, je me précipite dans unepièce voisine ; mais à peine ai-je mis le pieddedans, que le plafond s’abîme et je tombe je nesais où.

Cependant j’étais sans connaissance et je neme reconnus que lorsqu’il fit grand jour, alors jeme trouvai sur les bords du lac. Mes vêtementsétaient en lambeaux, et j’étais si faible que je nepouvais me tenir debout. Mon pauvre bateliervint me prendre et il me dit : Que de dessus le lacil avait vu des choses qui l’avaient glacé d’effroi,et qu’il croyait bien fermement que je n’étais plusde ce monde.

Nous reprîmes tristement le chemin deGenève, là, je donnai à mon conducteur unesomme assez forte pour le mettre à même de reprendre son premier état.

Quant à moi, je fus plusieurs fois mepromener sur le lac, mais je ne fus plus tenté de visiter l’infernal château.

Inicio
  Obra en español  
 

Índice del Autor

Misterio y terror

 
 
 

¡Nuevos cada día!

NOvedades en AlbaLearning - Nuevos audiolibros cada día


De actualidad
Cuentos de Navidad *
Misterio y terror *
Literatura erótica para adultos. Guentos galantes. *
Cuentos de amor y desamor para San Valentín *
Colección de Poemas *

Fábulas *
Biografías Breves *
Pensamientos, Máximas y Aforismos *
Especiales
Santa Teresa de Jesús
Cervantes
Shakespeare
Rubén Darío
José Echegaray
José Zorrilla
 
Especial
"Confesiones" de San Agustín
"Frankenstein" de Mary Shelley
"Las aventuras de Pinocho" de Carlo collodi
"La leyenda de D. Juan Tenorio" de José Zorrilla
HOY RECOMENDAMOS

Infantiles y Juveniles

Una pareja de enamorados
El joven afortunado
La mariposa

Adultos:

Tristán el sepulturero
La muerte de Salomé
Una noche terrible
AUTORES RECOMENDADOS
Don Quijote - Novelas Ejemplares - Auidiolibro y Libro Gratis en AlbaLearning William Shakespeare - IV Centenario - Audiolibro y Libro Gratis en AlbaLearning Especial de Rubén Darío en AlbaLearning - Centenario Especial de José Echegaray en AlbaLearning - Centenario II Centenario de José Zorrilla Centenario de Santa Teresa de Jesús - Audiolibros y Libros Gratis en AlbaLearning
 
ESPECIALES
OBRAS RECOMENDADAS

Inicio

Esta web utiliza cookies para poder darles una mejor atención y servicio. Si continúa navegando consideramos que acepta su uso.

¿Cómo descargar los audiolibros?

Síganos en:

Síganos en Facebook - Síganos en Twitter - Síganos en Youtube

Deje un mensaje:

Guestbook (Deje su mensaje - Leave your message) Guest-book

Visítenos también en:

Blog  

Podcast Audiolibros

©2017 AlbaLearning (All rights reserved)